UE

Le Programme d’appui à la Réforme Sectorielle de l’Enseignement Supérieur et la Recherche Scientifique (PAPS-ESRS)

Pour répondre aux atteintes de la société tout en s’alignant sur les tendances mondiales le Ministère de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique met en œuvre depuis 2004 une réforme profonde des enseignements supérieurs.

Le Ministère est en train de doter l'Université algérienne des moyens pédagogiques, scientifiques, humains, matériels et structurels qui lui permettront de passer d'un modèle universitaire « classique », basé sur la graduation et la post-graduation, à un modèle universitaire « moderne », axé sur trois cycles (licence, master et doctorat - LMD) qui place l’étudiant au cœur du système.

Afin de soutenir la Réforme et dans le cadre de la coopération Algérie-Union européenne, le gouvernement algérien et l’UE ont lancé en 2010 le Programme d’appui à la Réforme Sectorielle de l’Enseignement Supérieur et la Recherche Scientifique (PAPS-ESRS). Doté de 38,6M€ sur la base du co-financement (21,5M€ apportés par l’UE et 17,1M€ par le gouvernement algérien), le PAPS-ESRS vise la modernisation du système universitaire et, en même temps, l’insertion des jeunes dans le monde professionnel. Pour cela, il est prévu d’agir sur 6 axes:

-       Améliorer la qualité interne de l’enseignement supérieur ;

-       Développer un système d’information intégré pour la gestion des ressources ;

-       Renforcer les capacités des enseignants et des ressources humaines ;

-       Développer les écoles doctorales et soutenir la participation de chercheurs dans les programmes de Recherche et Développement européens ;

-       Consolider le passage au système LMD et diversifier l’offre de formation sur des nouvelles filières porteuses ;

-       Réussir l’adéquation formation/emploi et rapprocher les universités aux entreprises.

Le Programme se déroule en deux phases : dans la première phase (2010-2015), une assistance technique européenne s’installe pour travailler avec le MESRS afin de partager les expériences des états membres de l’Europe dans le passage au système LMD. Il est prévu aussi d’accompagner le ministère dans le développement de plateformes technologiques et de renforcer les capacités des responsables. Etant donné le caractère expérimental du projet, cette phase se déroulera en coopération avec 15 établissements de l’enseignent supérieur algérien (appelés « sites pilotes ») parmi lesquels se trouvent les plus grandes universités du pays.

Dans la deuxième phase (2015-2017), sur la base des expériences auprès des « sites pilotes », des capacités renforcées et des plateformes technologiques développées, le ministère veillera à généraliser les acquis du Programme l’ensemble du secteur pour aboutir finalement le passage au système LMD.

 
Copyright © 2017 PAPS-ESRS, Programme d'appui à la politique sectorielle de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique en Algérie. All Right Reserve.
Partner of Joomla Perfect Templates